Chômage : assez de stigmatisation ! Des actes !

lundi 20 octobre 2014
par  FSU 69
popularité : 22%

Alors que le chômage progresse sans discontinuer depuis prés de 6 ans, touchant tout particulièrement les jeunes et les personnes de plus de 50 ans, il est urgent d’activer tous les leviers permettant la création d’emplois tant dans le secteur public que le secteur privé (sécurisation des parcours,développement de nouvelles filières, aide à l’orientation des chômeurs et formation professionnelle, mesures spécifiques pour les demandeurs d’emploi depuis plus de 12 mois ...).

Or, les propos du Ministre du travail sur la nécessité de renforcer le contrôle des chômeurs, jusqu’aux déclarations successives du Premier Ministre et du Ministre de l’économie sur le montant et la durée des allocations versées par Pôle Emploi visent plus à culpabiliser les chômeurs, à les stigmatiser dans l’opinion qu’à trouver de vraies solutions .

C’est pour faire entendre leurs propositions que la FSU et les organisations de chômeurs AC-APEIS-MNCP appellent le gouvernement et le Président de la République à revenir sur ces propos et à engager des réformes pour plus de droits et mieux de service public à l’égard des privés d’emploi et des précaires .

Aussi, ils tiennent à faire entendre leurs propositions :

- une table ronde rassemblant l’ensemble des partenaires sociaux, des organisations syndicales de Pôle Emploi, de l’Etat, et des organisations de chômeurs en vue de définir des mesures d’urgence pour faire face à la pauvreté, à la précarité et lutter contre les exclusions.

- une négociation sur les moyens de Pôle Emploi afin d’assurer un véritable accompagnement des personnes sans emploi et sur le renforcement du maillage territorial et de toutes les missions du Service Public de l’Emploi notamment celle de la prospection des offres d’emploi .

- La prise en compte des besoins des personnels et des usagers dans les négociations en cours de la Convention Etat-UNEDIC-Pôle Emploi 2015-2018.

- Des mesures d’urgence en matière de droits à la formation professionnelle pour tous les demandeurs d’emploi en les dotant d’un droit de 1607 heures de formation.

- L’arrêt sans délais et la non généralisation des expérimentations en cours sur le contrôle des demandeurs d’emplois par Pôle Emploi.

- Un renforcement des contrôles des entreprises en dotant massivement les services du contrôle et de l’inspection du travail des moyens nécessaires proportionnellement à leurs missions. Il en est de même pour les services chargés de la lutte contre la fraude fiscale au sein du Ministère des Finances.

Alors que les chiffres du chômage seront publiés le 24 Octobre au soir et afin de mieux faire connaître leurs revendication, la FSU et les organisations de chômeurs et précaires AC, APEIS et le MNCP vous invite à une conférence de presse unitaire le Vendredi 24 Octobre 2014 à 10h00 qui se déroulera dans les locaux de la Fédération situés au 104, rue Romain Rolland 93260-Les Lilas. Un dossier de presse vous sera remis sur place.


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 décembre 2017 - 8 décembre : la lumière doit briller pour tous

Lyon s’apprête à célébrer sa fête des lumières. Le collectif "Pas d’Enfant Sans Toit" vous invite à (...)

25 novembre 2017 - Le 30 novembre au Conseil Régional Rhône-Alpes, tous ensemble, en grève et mobilisés !!!

L’intersyndicale FSU, CGT, CFDT, UNSA du Conseil Régional appelle le personnel à se mobiliser (...)

17 octobre 2017 - LE 19 OCTOBRE, POURSUIVRE LA MOBILISATION CONTRE LA REGRESSION SOCIALE

Pour mettre un coup d’arrêt aux attaques de ce gouvernement, pour exiger des mesures de progrès (...)

15 octobre 2017 - Loi travail 2, quel projet de société ?

La FSU coorganise avec ATTAC une :
CONFERENCE - DEBAT jeudi 17 octobre de 19h à 22h
à la (...)

6 octobre 2017 - POUR LA PROTECTION, la SCOLARISATION, la RÉGULARISATION DE TOUS et TOUTES

À Lyon, à cette rentrée, ce sont 80 jeunes, mineurs, qui dorment dehors, privés d’école. Nombre de (...)