14ème marche des fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans : Samedi 20 Juin à 14h

dimanche 14 juin 2009
par  FSU 69
popularité : 22%

Départ : avenue Verguin, Lyon 6

MARCHE DES FIERTES LGBT :
A QUAND L’EGALITE ?
A l’école comme ailleurs !

Quoi de neuf depuis Stonewall ?
En 1969, les émeutes de Stonewall (suite à une descente de police dans un bar gay de New York) marquèrent les premiers pas décisifs dans la lutte pour l’égalité des personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, BisexuelLEs, transexuelLEs). Depuis, dans de nombreux pays, les mobilisations diverses et le travail des organisations (politiques, associatives, syndicales) ont fait évoluer les représentations des sexualités et même parfois les droits. Ainsi, le mariage entre personnes de même sexe est désormais possible dans de nombreux pays européens (Pays-Bas, Espagne…). Parfois aussi le droit à l’adoption. En France, si le Pacs a représenté une avancée non négligeable en termes de reconnaissance des couples homosexuels, il semble avoir été une fin en soi. Pour la FSU, c’est une complète égalité des droits entre les homosexuels et les hétérosexuels qui doit être mise en œuvre.

« Enculé, l’Ecole est-elle homophobe ? »

Discriminations, propos vexatoires, insultes, agressions physiques, viols... mais aussi sous forme intériorisée : haine de soi, mal-être. Sur ce point d’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes : un homo a treize fois plus de risque de faire une tentative de suicide qu’un hétérosexuel, et ce en raison de l’hostilité qu’il rencontre quant à son orientation sexuelle.
L’inscription, dans la circulaire de rentrée 2008, de la “lutte contre toutes les violences et toutes les discriminations, notamment l’homophobie” constitue un pas en avant mais à quoi sert-elle pour les élèves si les personnels ne sont pas formés à l’éducation à la sexualité, à la question des discriminations, à la prévention ? En outre, l’Etat ne montre pas l’exemple en ne rendant pas réelle l’égalité des droits.
Bien sûr, les LGBTphobies ne se manifestent pas qu’à l’Ecole. Néanmoins, avec notre présence à la Marche des Fiertés, nous voulons attirer l’attention sur le rôle majeur que peut jouer l’Ecole, et au-delà l’ensemble des processus éducatifs, pour rétablir le respect et combattre l’intolérance.

Lutter contre les discriminations par l’Education.

Pour cela, quatre axes prioritaires doivent être dégagés et financés :

- 1. La mise en oeuvre réelle et effective de l’éducation à la sexualité à l’Ecole.
A l’école, les sexualités LGBT sont trop souvent abordées, quand elles le sont, dans le seul cadre de la lutte contre les IST. C’est à l’ensemble des dimensions de la vie LGBT (amoureuse, culturelle, etc) que l’Ecole doit s’ouvrir. De plus, il faut que soit strictement appliqué l’objectif de 3 séances par niveau et par an en matière d’éducation à la sexualité dans le secondaire, mais aussi que des initiatives soient prises dès le primaire.

- 2. La formation des personnels.
L’offre de formation, déjà réduite, est quasi inexistante sur les questions LGBT. Or, les personnels de toutes les fonctions publiques doivent être sensibilisés aux questions de discriminations en général et aux questions LGBT en particulier.

- 3. Des campagnes d’information pour lutter contre les préjugés.
Comme cela a été fait avec le sexisme ou le racisme, le Ministère de l’Education Nationale et/ou de la Santé doit élaborer et diffuser un matériel d’information visant à lutter contre les diverses formes de brimades, de harcèlement ou de discriminations, d’où qu’elles viennent (élèves, administration, collègues, parents).

- 4. Un travail sur les représentations proposées.
Les manuels scolaires, comme de nombreux autres outils utilisés en classe, proposent souvent des représentations très hétéronormées. Il faut donc qu’un travail en direction des éditeurs soit fait afin que la diversité sexuelle soit mieux prise en compte. De ce point de vue, un travail sur la question de l’identité de genre pourrait s’avérer précieux dans les classes.

Comme elle l’a rappelé lors de son congrès de février 2007, la FSU "revendique l’égalité complète dans l’accès à toute forme maritale (mariage, PACS, vie maritale, concubinage…) et dans l’accès à l’adoption (reconnaissance du statut du beau-parent, droit à l’adoption quelle que soit l’orientation sexuelle du demandeur, accès à la procréation médicalement assistée pour les couples de lesbiennes). En matière d’éducation, elle déplore le double langage de l’institution scolaire qui reconnaît la nécessité du combat contre toutes les discriminations mais refuse aux associations compétentes contre les LGBTphobies la qualité d’association complémentaire de l’enseignement public. Elle demande que l’affichage des numéros de lignes d’écoute soient effectifs dans tous les établissements et que leur règlement intérieur inclus systématiquement la lutte contre toutes les discriminations, y compris celles liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. Elle réclame la dépsychiatrisation et la reconnaissance de la transexualité."


Documents joints

Tract FSU marche fiertés 2009

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

13 janvier 2012 - Pour un retour en Gestion publique directe : le 4 février 2012, débat public à la Bourse du travail à 14h00.

3 juin 2011 - Service Public de l’Eau : réunion le mardi 28 juin

Le collectif 69 "Etats généraux des Services Publics" dont fait partie la FSU, a entamé une (...)

2 avril 2011 - Défendre la laïcité et le vivre ensemble !

Pour défendre la laïcité et le vivre ensemble, participez au happening : mardi 5 avril à 18 h (...)

29 mars 2011 - Jeudi 31 avril à 18h - soirée de solidarité avec Gaza

La FSU, partie prenante de la campagne un bateau pour Gaza, vous invite à participer massivement (...)

29 mars 2011 - Santé en danger, manifestation à Lyon, samedi 2 avril à 15H Place Guichard

Dans le cadre des Etats Généraux des services publics, de nombreuses organisation dont la FSU, (...)