CTPA du 6 novembre

samedi 15 novembre 2008

Le CTPA de l’Académie de Lyon s’est tenu le 6 novembre 2008

Les représentants de la FSU y ont fait la déclaration préalable suivante :

CTPA

Déclaration préalable de la FSU

Ce CTPA « de rentrée » se tient alors même que le débat budgétaire débute à l’Assemblée nationale.
C’est un véritable scénario catastrophe qui est en préparation :
Le budget prévoit une accélération du processus de suppression de postes dans l’éducation nationale, avec 13 500 suppressions de postes, qui s’ajoutent aux 11 500 opérées pour cette rentrée. Outre les effectifs par classes, ce sont les remplacements, les stages de formation continue, l’aide aux élèves en difficulté, les dédoublements, ... qui seront touchés.

Ces mesures interviennent dans un contexte de réformes néfastes, rejetées par la majorité des personnels et une part de plus en plus grande de l’opinion publique, comme en témoigne le succès de la manifestation nationale du 19 octobre à Paris, qui a vu plus de 80 000 personnes défiler à Paris, soutenus par près de 70% des français !

Pourtant, le gouvernement et le ministère persistent et signent : réforme des lycées, suppression des RASED, nouveaux programmes, mise en oeuvre chaotique de l’aide personnalisée, réforme de la formation initiale, création des EPEP...

Comme si cela ne suffisait pas, et certainement par peur d’une contestation grandissante, un certain nombre de mesures touchent, pour la première fois, au droit d’expression des personnels et aux rôle de leurs représentants : Service minimum d’accueil, demi-journées d’informations syndicales dans le premier degré, remise en cause du paritarisme avec le projet de circulaire « mobilité ».
A ce CTPA est prévu un bilan du mouvement des enseignants, ce mouvement est préparé dans les CAPA, les CAPD, les personnels vont d’ailleurs y élire très prochainement leurs représentants. Les élus de la FSU refuseront que l’on bafoue ainsi les règles du paritarisme, au mépris des droits des personnels et de la transparence des opérations.

On le voit, le climat est délétère à l’Education Nationale. Comment pourrait-il en être autrement quand la plupart des mesures sont prises sans concertation, ou, quand celle-ci a finalement pu être arrachée, sans tenir compte de l’avis de la majorité des personnels ?

C’est pour toutes ces raisons que la FSU, dès cette rentrée, avec les personnels, s’est mobilisée. le 11 septembre, avec des actions de sensibilisation auprès du public, le 7 octobre, avec les autres salariés pour un travail décent, en France comme dans le reste du monde, le 19 octobre, avec les parents d’élèves, la communauté éducative à Paris, et prochainement, avec la semaine d’action du 17 au 22 novembre dans l’éducation et la grève du 20 dans le premier degré.

Monsieur le Recteur, s’il y a un message que vous pouvez transmettre au Ministre de l’éducation, c’est que sur tous ces sujets, nous ne lâcherons pas !



Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois