1er Mai à Paris : des violences policières inacceptables

vendredi 10 mai 2019
par  FSU 69
popularité : 92%

Suite aux violences policières dans la manifestation du 1er mai à Paris, la FSU a écrit au Premier Ministre.

Monsieur le Premier Ministre,

La FSU tient à vous faire part de son indignation sur la manière dont s’est déroulée la manifestation du 1er mai à Paris.

Le 1er mai est une journée importante et symbolique pour les organisations syndicales.

La journée internationale des travailleurs permet aux salarié-e-s mais aussi aux retraité-e-s et aux jeunes, d’exprimer leurs revendications.

Cette année, alors qu’en province les manifestations, qui ont été massives, se sont globalement bien déroulées, ce ne fut pas le cas à Paris où le cortège syndical n’a pas pu défiler.

La politique de maintien de l’ordre arrêtée pour ce 1er mai a conduit les forces de police, au motif d’éviter le regroupement d’éléments violents, à intervenir sans distinction et violemment sur la tête de cortège syndical. Cela a provoqué des mouvements de foule et mis en danger les manifestant-e-s dont des militant-e-s syndicaux. Le cortège syndical, avec ses militant-e-s et ses véhicules, a ainsi subi des violences de la part des forces de l’ordre alors que celles-ci sont chargées d’assurer la sécurité des manifestant-e-s. Il en a été ensuite de même tout au long de la manifestation quand les manifestant-e-s ont pu rejoindre le cortège. C’est inacceptable pour la FSU qui considère qu’un cap a été franchi.

Le gouvernement porte une lourde responsabilité dans cette gestion du maintien de l’ordre alors même qu’un climat de psychose a été créé les jours précédents ce 1er mai.

Une nouvelle fois, la FSU met en garde le gouvernement contre l’escalade de violences et leurs conséquences. Il est de sa responsabilité d’ouvrir tout de suite la voie de la désescalade.

La FSU vous demande, Monsieur le Premier Ministre, d’apporter toutes les explications sur ces faits et de prendre la mesure des conséquences d’une telle situation.

La FSU exige du gouvernement qu’il s’engage dorénavant à garantir et à respecter réellement le droit à manifester dans notre pays en toute sécurité.

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l’expression de mes salutations respectueuses.

Bernadette Groison
Secrétaire Générale


Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 décembre 2017 - 8 décembre : la lumière doit briller pour tous

Lyon s’apprête à célébrer sa fête des lumières. Le collectif "Pas d’Enfant Sans Toit" vous invite à (...)

25 novembre 2017 - Le 30 novembre au Conseil Régional Rhône-Alpes, tous ensemble, en grève et mobilisés !!!

L’intersyndicale FSU, CGT, CFDT, UNSA du Conseil Régional appelle le personnel à se mobiliser (...)

17 octobre 2017 - LE 19 OCTOBRE, POURSUIVRE LA MOBILISATION CONTRE LA REGRESSION SOCIALE

Pour mettre un coup d’arrêt aux attaques de ce gouvernement, pour exiger des mesures de progrès (...)

15 octobre 2017 - Loi travail 2, quel projet de société ?

La FSU coorganise avec ATTAC une :
CONFERENCE - DEBAT jeudi 17 octobre de 19h à 22h
à la (...)

6 octobre 2017 - POUR LA PROTECTION, la SCOLARISATION, la RÉGULARISATION DE TOUS et TOUTES

À Lyon, à cette rentrée, ce sont 80 jeunes, mineurs, qui dorment dehors, privés d’école. Nombre de (...)